Comment prendre soin d’un Chinchilla ?

L’entretien d’un animal de compagnie comme le Chinchilla demande beaucoup de méthode et surtout d’attention. Lorsqu’il est élevé dans des conditions adéquates, ce mammifère peut atteindre 10 ans d’âge, avoir un poids d’au moins 500 g et une taille de 25 cm. L’atteinte de ce niveau de développement morphologique nécessite des conditions d’entretien et d’alimentation spécifiques. Découvrez dans ces lignes quelques conseils et précautions à suivre pour mieux prendre soin du Chinchilla.

Entretien du Chinchilla : quels sont les points à prendre en compte ?

La survie de cet animal dépend en majeure partie de son milieu de vie et du suivi dont il bénéficie. Il s’impose de prendre soin de lui dans un cadre propre et convenable dans le respect des conditions atmosphériques.

L’environnement du Chinchilla

Que font les rongeurs ? Ils grimpent, sautent, rongent, etc. Pour cela, la cage du Chinchilla doit être assez grande. En sautillant, le petit animal est exposé à des risques de fractures. Il faut donc insister sur la hauteur de la cage. À l’intérieur, il faut qu’il puisse grimper à sa guise, car le Chinchilla est souvent en mouvement. Installez donc des branches aux barreaux de la cage pour qu’il puisse continuer son activité.

Sachez que le bois peut être nocif pour lui. À l’occasion, il serait préférable d’utiliser une planche dure et pas de contre-plaqué. Optez pour les cages en métal sans bord tranchant et assurez-vous que cette cage possède une base solide ou un bon support. L’idéal serait des barreaux verticaux bien resserrés de façon à ce qu’il ne puisse pas mettre sa tête hors de la cage.

Par ailleurs, le mammifère a besoin d’un entretien régulier et continu pour survivre. Il faut lui consacrer du temps. Vous devez l’observer pour savoir ce qui peut le stresser en général. Créez de la confiance entre lui et vous et apprenez à jouer avec ce petit mammifère. Vous pouvez vous charger de lui servir sa nourriture. Faites-le monter sur votre bras et jouez avec lui. Toutefois, contentez-vous de simples caresses pour ne pas lui faire mal. Ne jouez pas avec les oreilles du Chinchilla, car elles sont très sensibles.

En dehors de votre présence, il lui faut de quoi se mouvoir.

Accessoires

N’oubliez pas l’essentiel ! Le Chinchilla a besoin d’un cadre complet et il lui faut des accessoires adéquats. Par exemple, le biberon doit être disposé de façon à ce qu’il puisse boire tout seul. Si vous utilisez un récipient à l’air libre, l’eau consommée par le petit animal serait impropre. Dans la cage du Chinchilla, mettez-y de quoi ronger à volonté, de la bouffe de préférence. Ajoutez des jouets qu’il ne puisse pas détruire en les rongeant. Installez des pentes en escalier pour qu’il puisse parcourir sa cage de haut en bas, de même qu’un abri pour qu’il puisse se réfugier en cas de besoin ; surtout n’y mettez pas de roue.

Pourquoi pas une litière ?

La litière est importante pour le Chinchilla. Elle peut favoriser une meilleure hospitalité. Vous pouvez choisir une litière en laine ou en papier, pourvu qu’elle soit douce et agréable. En dehors de ça, il lui faut un couchage adéquat.

Un milieu tempéré

Les conditions thermiques représentent un point délicat dans l’entretien du chinchilla. N’exposez pas sa cage aux rayons de soleil. Évitez aussi l’humidité. L’hiver et l’été ne sont pas favorables à la survie de ce rongeur. Si vous avez du chauffage en hiver, c’est suffisant. En revanche, en été, pas question d’exposer le Chinchilla à la climatisation. Trouvez une pièce bien aérée ou un espace favorisant de bonnes conditions atmosphériques équilibrées. Prenez le temps d’observer son comportement dans l’une ou l’autre des conditions de températures pour déterminer ce qu’il lui faut.

Que savoir de l’hygiène du Chinchilla ?

Le Chinchilla se fait à lui-même un « bain de terre ». Cet animal est hostile au bain d’eau. Le bain au sable extra-fin lui permet d’entretenir sa fourrure et garder sa peau en bonne santé.

Le bain de sable : toilettage pour le Chinchilla

Il lui faut du bain de sable toutes les semaines. Il ne vous revient pas de lui appliquer le sable dans son pelage, il se roulera dedans lui-même pour se rendre propre. Par ailleurs, sachez qu’une cage impropre peut affecter la vie de votre animal. Pour cela, pensez à changer la litière chaque jour. Définissez la fréquence à laquelle vous pourrez laver la cage. Tous les trois jours ? Non !!! C’est son milieu de vie. De préférence, lavez la cage chaque jour ou au maximum tous les deux jours. L’habitat du Chinchilla doit être maintenu propre.

Évitez les produits chimiques

Faites un nettoyage à vapeur ou à l’eau chaude, car un nettoyage au savon liquide ou à la javel entraînerait des irritations pour l’animal. Le savon est déconseillé sous toutes ses formes. Vous pouvez sinon utiliser un shampoing pour rongeurs .

Comment nourrir son Chinchilla ?

Comme tout animal, le Chinchilla a sa spécialité en termes d’alimentation. Nourrissez-le avec du foin, des légumes et des compléments alimentaires. Toutefois, bannissez les aliments durs de son régime.

Donnez du foin et des légumes à votre Chinchilla

Le Chinchilla est un herbivore qui se nourrit principalement de foin. Rendez-vous dans les animaleries pour en trouver une bonne qualité sans OGM. Le foin est un aliment très digeste pour le mammifère. Il favorise son instinct de rongeur qui peut s’amuser en rongeant et en mangeant à la fois de grosses tiges. En plus de cet aliment de base, donnez-lui des légumes tels que du concombre, du persil, des choux, du poivron, de la laitue, des épinards et de l’endive. En matière de fruits, choisissez entre la banane, du melon, la pomme, le raisin et la papaye. Vous pourriez lui donner d’autres fruits et légumes. Pour en savoir plus, consultez un vétérinaire ou un spécialiste des chinchillas. Donnez-lui de l’eau à boire en permanence.

Les friandises sont aussi une belle option. Étant donné qu’elles peuvent intégrer à la fois fruits et légumes dans leur préparation. Avec elles, vous lui assurez une bonne alimentation.

Mode et fréquence d’alimentation

Le Chinchilla est très actif durant la nuit, et dépense donc de l’énergie. La nutrition nocturne serait donc une meilleure option. Cet animal peut se contenter d’un seul repas par jour. Donnez-lui suffisamment d’aliments chaque nuit. Si vous comptez charger quelqu’un d’autre de l’entretien de votre Chinchilla, vous pouvez opter pour deux repas la journée. Aussi, ne changez pas ses habitudes alimentaires à cause de votre indisponibilité. Si vous habituez son organisme à une certaine quantité de repas au quotidien, faites attention à ne pas modifier brusquement ce régime.

Aliments à éviter

L’amidon peut affecter la santé de votre animal. Ne lui donnez donc pas de sucre. De même, il ne doit consommer ni oignon ni ail. Faites aussi attention aux avocats. Cet animal a un processus de digestion assez lent, n’encombrez pas ses intestins. Les troubles intestinaux peuvent affecter définitivement sa survie.

Comment préservez la santé de son Chinchilla ?

Comme la plupart des animaux poilus, le Chinchilla peut perdre de sa fourrure. Toutefois, il faut s’assurer que cette perte n’est pas due à une mauvaise alimentation. Des mycoses peuvent en être la source. Le plus étrange ! Ce rongeur peut s’auto-ronger ! En effet, le manque de nourriture peut le conduire à adopter de telles habitudes.

Pour lui garantir une parfaite santé, nourrissez-le correctement, ne lui changez pas de cadre ou d’environnement d’un moment à l’autre, c’est très stressant pour cet animal. Consultez un vétérinaire pour lui administrer des soins périodiques. En cas de problème de santé nutritionnelle, revoyez son régime d’alimentation et intégrez-y des compléments alimentaires. Ils ont la particularité de contenir plusieurs nutriments à la fois. Il lui faut du fer, du zinc, du calcium et des vitamines. En effet, les rongeurs sont très énergiques, il leur faut une nutrition complète. Aussi, le taux de cellulose est important pour un rongeur aussi végétarien que le Chinchilla.

Suivez ces conseils pour maintenir votre mammifère toujours en bonne santé.

à savoir aussi :

Tout savoir les rongeurs de compagnie