Comment nourrir un cochon d’inde ?

Si vous avez un cochon d’Inde chez vous, vous devez faire très attention à son alimentation. En effet, il s’agit d’un rongeur particulièrement connu pour sa santé fragile. Lorsque vous lui appliquez un régime alimentaire non approprié, il est donc possible qu’il tombe malade. Pour éviter cette souffrance à votre cochon d’Inde et surtout pour lui assurer une excellente forme physique, il convient d’avoir une idée bien précise de la façon font vous devez le nourrir.

Quels sont les aliments de base du cochon d’Inde ?

Le cochon d’Inde se retrouve dans la catégorie des herbivores stricts. Cela implique donc qu’il ne peut être nourri qu’avec des végétaux, des légumes et des fruits. Il s’agit d’un rongeur qui mange énormément. Vous devez donc le nourrir de façon régulière. Son alimentation de base doit impérativement être composée de fourrage (foin). Notez que le choix de ce dernier ne doit pas se faire au hasard. Vous devez dans un premier temps veiller à ce qu’il ne soit pas poussiéreux et aussi à ce que le produit soit de très bonne qualité.

En dehors du foin, on doit également retrouver dans l’alimentation de votre rongeur, des granulés. La composition de ces derniers doit être naturelle et surtout adaptée à l’espèce. Évitez les mélanges de granulés et graines comme ceux que l’on trouve quelques fois dans les supermarchés ou autres commerces. Cela pourrait causer un déséquilibre au niveau de son alimentation et entraîner une obésité chez l’animal. En effet, le cochon d’Inde sélectionne toujours en premier les graines les plus appétissantes, or il s’agit également de celles qui comportent le plus de calories.

Vitamine C : un élément très indispensable pour le cochon d’Inde

Une quantité importante de vitamines C doit être apportée au cochon d’Inde de façon quotidienne. En effet, son organisme est incapable de procéder à la synthèse de cette substance. De plus, le taux de vitamines C que l’on retrouve dans les granulés ne couvre pas les besoins quotidiens de l’animal. Notez qu’il existe des fruits et des légumes qui en contiennent de fortes quantités. Vous pouvez donc vous en servir pour combler ce manque. Toutefois, lorsque ces produits se retrouvent en contact avec l’air, la substance se dégrade.

Pour un apport suffisant en vitamines C, il est donc recommandé de vous tourner vers un complément alimentaire. Vous pouvez l’obtenir auprès de votre vétérinaire. Le complément alimentaire de vitamine C est vendu sous forme de comprimés ou de liquide. Dans l’un ou l’autre des cas, il vous suffira de faire un mélange avec de l’eau ou de la boisson.

Si votre cochon a moins d’un an, offrez-lui 0,2 ml de vitamine C par jour. Si son âge est compris entre 12 et 20 mois, la dose recommandée est de 0,5 ml. S’il s’agit d’une allaitante ou femelle gestante, montez la dose à 1 ml. En revanche, si votre animal a déjà atteint l’âge adulte, donnez-lui tous les jours 0,3 ml s’il est en bonne santé et 1 ml (pendant 15 jours) s’il est malade. À l’issue des 15 jours, l’animal adulte malade devra de nouveau revenir à sa dose normale de 0,3 ml par jour.

Offrir quotidiennement des fruits et légumes au cochon d’Inde

Vous devez tous les jours donner à votre cochon d’Inde des légumes frais qui contiennent également de la vitamine C. Vous pouvez opter pour le brocoli, le poivron, le kiwi et l’orange. 25 g de chacun de ces aliments par jour sont suffisants. Des herbes comme la chicorée, le cresson ou encore le fenouil sont aussi intéressantes pour les cochons d’Inde. Si vous optez pour le cresson, la quantité à offrir doit être modérée. Les produits suivants peuvent aussi être ajoutés à l’alimentation du cochon d’Inde :

  • la courgette,
  • l’aubergine,
  • le céleri,
  • le panais,
  • le radis noir.

Ces produits contiennent beaucoup de vitamines pour le bien de votre animal. Si vous recherchez une source d’eau et de fibres, n’hésitez pas à lui offrir du concombre ou de l’endive. Pour ce qui est des fruits, nourrissez votre cochon avec de la pomme, des agrumes ou alors de la banane. Faites cependant attention à la quantité de bananes. Vous pouvez lui en donner deux fois toutes les semaines, mais pas plus.

Par ailleurs, certains fruits et légumes sont à éviter à tout prix. Il s’agit par exemple des :

  • haricots,
  • pommes de terre,
  • avocats,
  • ciboulettes,
  • noix de coco,
  • fanes de navet et de betterave,
  • poireaux,
  • figues.

La laitue, la rhubarbe, la sauge, l’oignon, l’oseille et l’ail sont aussi à proscrire. Si vous constatez que l’animal a de la diarrhée, stoppez immédiatement avec les fruits et légumes puis consultez votre vétérinaire.

Qu’en est-il des compléments en minéraux ?

L’apport en calcium doit être rigoureusement surveillé dans l’alimentation de l’animal. En effet, lorsque le ratio est très élevé, le cochon d’Inde peut être atteint de troubles urinaires. Pensez donc à éviter certains végétaux et légumes contenant trop de calcium. C’est le cas de la luzerne fraîche et de la betterave. Les granulés étant aussi très riches en calcium, pensez également à les rationner. Par ailleurs, prenez le temps de vérifier les composants de l’eau consommée par le cochon. Assurez-vous du faible taux de calcium. Filtrer l’eau est également une bonne idée. La quantité de l’ensemble des autres minéraux comme le potassium, le magnésium et le phosphate doit s’élever à 9 % à peu près de la ration.

 

Comment amener votre cochon d’inde chez le vétérinaire ?

Vous trouvez que votre cochon d’inde fait grise mine. Il n’a pas voulu manger et cela vous inquiète. Vous avez raison de prendre rendez-vous avec votre vétérinaire, si vous trouvez le comportement de votre petit animal anormal. La grande question, c’est comment le transporter jusqu’au cabinet ?
  • Si vous n’avez rien d’autres que votre cage habituelle, vous allez être un peu encombré, mais dans l’urgence pas le temps de faire les magasins. Pensez à mettre un drap ou une serviette au-dessus de la cage, le temps du transport. Cela limitera le stress de votre cochon d’inde, même si le voyage n’est pas long.
  • Si vous avez une caisse de transport rigide pour votre chat, vous pouvez la prendre. Pensez à mettre un drap dans le fond de la caisse. Oubliez si votre cage de transport est en tissu.
  • Le mieux est tout de même d’investir dans une cage de transport pour votre rongeur. Elle sera bien mieux ventilée et facilement nettoyable. Elle pourra vous resservir également si vous partez en vacances.

Pour réduire le stress de votre animal, une fois qu’il sera parfaitement remis sur pied, pensez à l’habituer à sa cage de transport, en lui laissant régulièrement la possibilité de rentrer dedans. Ainsi familiarisé, il est fort possible qu’il s’y rende de lui-même pour les visites de routine chez le vétérinaire.

A découvrir aussi :

Tout savoir les rongeurs de compagnie