Comment nourrir un furet ?

Le furet est un carnivore avec un type d’alimentation assez particulier. Avec un tube digestif court, l’animal doit manger plusieurs fois par jour des aliments en petite quantité et de hautes qualités nutritionnelles. Avec quoi satisfaire cette faim perpétuelle de votre animal ? Voici ce qu’il vous faut savoir pour bien nourrir votre furet domestiqué.

Les besoins nutritionnels quotidiens du furet

Comme tout être vivant, le furet a des besoins nutritionnels qui doivent être satisfaits pour son bien-être. Il doit pouvoir ingérer divers nutriments par jour.

Des protéines d’origine animale

Le furet a besoin d’un grand apport de protéines animales de manière quotidienne. Sa ration alimentaire doit être constituée à près de 35 % de ces protéines. Il faudra aussi faire en sorte que ce soit des protéines animales de haute valeur biologique pouvant lui procurer des acides aminés.

Notez que les protéines végétales ne sont pas bonnes pour la santé du furet. Elles augmentent le taux de pH de l’urine de l’animal et le risque de formation de cristaux ou calculs au niveau des reins. Elles peuvent aussi lui causer des troubles de gastro-entérites, une mauvaise croissance chez les plus jeunes ainsi que des troubles du pelage et de la peau.

Des lipides

Elles apportent de l’énergie au furet par le biais des acides gras essentiels. Elles régulent aussi l’appétit de l’animal en lui donnant le sentiment de satiété. Les lipides doivent aussi être présents en grande quantité (30 %) dans l’alimentation du furet. Leur qualité doit aussi être très bonne. Comme lipides, la ration doit contenir l’acide linoléique d’une proportion de 0,5 % de la matière sèche totale. Afin d’être sûr de la qualité des lipides, il faut bien les conserver. Elles s’oxydent facilement. Il faut donc les stocker sous vide et à l’abri de la lumière.

Des minéraux

L’apport en calcium, magnésium et phosphate est important pour la satisfaction des besoins physiologiques du furet. Pour cette raison et même en étant carnivore, l’animal a besoin d’autres types d’aliments en dehors de la viande. Cette dernière est en effet pauvre en calcium et en phosphore.

De l’eau

Il faut en tout une consommation journalière d’eau de 75 à 100 ml/jour pour le furet. Cette eau doit être propre et renouvelée de façon régulière. Certains éléments nutritionnels ne sont cependant pas importants pour le furet. Même si ce dernier adore les fruits et les légumes, les glucides et les fibres ne lui apportent presque rien. Ceux-ci peuvent même lui donner la diarrhée. Néanmoins, pour sa croissance, le petit du furet a besoin de lactose c’est-à-dire le sucre contenu dans le lait maternel.

Les aliments à privilégier pour un bon apport nutritionnel au furet

Afin d’être certain d’apporter les nutriments qu’il faut au furet, il faut privilégier certains aliments. Plusieurs types d’alimentations sont dans ce cas efficaces.

L’alimentation ménagère et carnée

L’alimentation carnée est constituée de petites proies entières surgelées. On les achète chez des fournisseurs spécialisés. Il peut s’agir de poussins, de cailles, de carcasses de volailles et de souris. Il faut veiller à l’hygiène et à la propreté du fournisseur, car le furet avale tout ceci cru. C’est en quelque sorte une manière de recréer l’alimentation sauvage. Ce type d’alimentation est complet et équilibré. Toutefois, il faut penser à varier le type de proie et éviter de donner à l’animal des proies mortes trouvées n’importe où. Un congélateur est aussi nécessaire pour la conservation de ces aliments.

Les conserves ou aliments humides

Normalement, ce type d’aliments n’est pas conseillé pour le furet, car ils sont composés à 75 % d’eau. Nourrir exclusivement le furet avec des aliments humides l’expose à des risques de dépôt de tartre. En outre, ces aliments ne couvrent pas les besoins nutritionnels de ce carnivore. On peut toutefois les donner ponctuellement en cas de maladie, de convalescence ou de gestation. On choisira en ces circonstances des aliments contenant des matières premières avec une haute valeur biologique.

Les croquettes

Les croquettes peuvent être utilisées comme alimentation de base du furet. Elles sont énergétiques et équilibrées. Elles luttent aussi contre le dépôt de tartre et ne s’oxydent pas. Toutefois, si vous optez pour cette alimentation, il faudra privilégier des croquettes de haute qualité en vous approvisionnant dans une animalerie ou chez des vétérinaires. Il faut éviter les croquettes des grandes surfaces. Il est aussi possible de compléter cette alimentation avec de la viande fraîche, des œufs cuits, du foie, des concombres et des haricots cuits deux à trois fois par semaine.

La ration à donner au furet

Pour être en forme, le furet doit se nourrir entre 9 à 10 fois quotidiennement. De façon pratique, il est conseillé de lui donner 50 g de croquettes par jour. L’animal se charge lui-même de réguler son appétit et de se rationner convenablement. De petites proies congelées peuvent aussi le satisfaire. Il faut aussi songer à varier l’alimentation de temps à autre. Pour son hydratation, un bocal contenant au moins 10 cl pour la journée sera parfait.

En résumé, le furet a besoin d’un apport de nutriments pour son équilibre physiologique et morphologique. Il faut tenir compte de ce besoin pour choisir l’alimentation adaptée : aliments carnés, conserves ou croquettes. Certains aliments sont quant à eux à proscrire. Parmi eux, il y a les friandises et les pâtisseries. Le chocolat, l’alcool, le café et le tabac sont eux mortels pour le furet.

Découvrez aussi comment soigner votre furet.

Tout savoir les rongeurs de compagnie